Huddah Monroe : « je ne peux jamais protester contre le racisme envers l’homme noir »

Réagissant à la mort de George Floyd, l’influenceuse Kenyane a pris le contre-pied de toutes les autres personnes qui ont réagi à cet évènement, expliquant qu’elle n’ira jamais protester contre le racisme à l’égard d’un homme noir.

Nadine Tonguem

 

Et pourquoi ? Parce qu’estime-t-elle, les hommes noirs sont racistes envers les femmes noires, les obligeants à se dépigmenter la peau et parce qu’ils traitent mal les femmes noires contrairement aux femmes blanches qu’ils respectent. Elle poursuit en expliquant que d’une certaine façon, les hommes noirs rabaissent les femmes noires à cause de leur couleur de peau et de leurs cheveux en les comparants continuellement aux femmes blanches. 

 Ils le font juste parce qu’ils sont intéressés par les femmes blanches. « Les hommes noirs obligent les femmes noires à se dépigmenter la peau  parce qu’ils idolâtrent les femmes à la peau claires et les traitent mieux », déclare celle-ci. Pour elles, les hommes noirs ne se souviennent des femmes noirs que lorsqu’ils sont fauchés ou victimes de discrimination.

« Les hommes noirs sont tellement racistes envers leurs propres femmes. Certains idiots croient même que sortir avec une femme blanche leur confère du pouvoir et donne l’impression qu’ils ont réussie. Pourquoi donc ne vous mépriseront-ils et ne vous tueront-ils pas ? » Si d’une part elle déplore les violences policières, elle laisse clairement savoir qu’elle ne pourrait jamais protester contre ces violences jusqu’à ce que les violences que les hommes noirs font aux femmes noires soient prises en compte.

« Les violences policières sont une mauvaise chose, mais il suffit de voir de quelle manière ils traitent les femmes noires  je n’irai jamais protester pour eux ». Huddah qui a visiblement un compte à régler avec les blanc  finit en tirant quand même à boulet rouge sur les Etats-Unis et les femmes blanches « Je ne peux pas vivre dans  un endroit où un noir ne peut pas prospérer sans paraître suspect. L’Amérique pour moi c’est la poubelle, j’ai déjà été là-bas plusieurs fois et je ne me suis jamais sentie en sécurité. C’est un endroit de merde. Ils vous vendent juste du rêve »

Sandrine Sosso

 


Leave a comment

You must be logged in to post a comment.