CINQ PAYS AFRICAIN A INVESTIR EN 2020

CROSSANCE AFRICAIN

Team member

 Même si le continent berceau de l’humanité est en proie actuellement à la crise du coronavirus. 

D’après le fameux rapport sur l’attractivité des investissements en Afrique, « Where to invest in Africa », une initiative d’un groupe financier sud-africain Rand Merchant Bank, cinq pays africains sont des bonnes destinations pour l’investissement en 2020. 

En première position, nous avons l’Egypte : le pays peut toujours se targuer de sa place d’économie la plus attractive, cela pour la troisième année consécutive. Le pays des pharaons bénéficie d’un marché démographique important et demeure une destination africaine les plus prisées par les investisseurs. 

En deuxième position, l’on classe, le Maroc. Le royaume chérifien est en plein développement et devrait enregistrer une croissance moyenne de 4% au cours des prochaines années. Sa réintégration dans l’Union africaine et son rapprochement avec à la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) ont renforcé son attrait pour l’investissement

Croissance 

L’Afrique du sud n’est pas en reste, même si l’environnement des affaires s’est dégradé, la nation arc-en-ciel demeure un marché financier plus liquide relativement aux autres pays du continent noir. 

Nous avons en quatrième position dans ce classement le Kenya. Le pays rejoint également la liste restreinte des pays avec de fortes rentabilités en 2020. Au cours de l’année, l’on attend une croissance de 5% à moyen terme. Le pays bénéficie de « conditions météorologiques favorables » dans un contexte politique plus apaisé. Ici, l’économie doit sa compétitivité à la diversité ainsi qu’à de la demande soutenue des consommateurs. 

 En dernière position, figure en bonne place le Rwanda, le  pays est boosté par un environnement des affaires nettement plus favorables comme indiqué dans le dernier Doing Business. Le rapport plébiscite en outre le développement d’industries locales et la forte croissance des IDE dans le pays.


Contributeur : Sandrine Sosso


Les auteurs ne travaillent pas, ne conseillent pas, ne possèdent pas de parts, ne reçoivent pas de fonds d'une organisation qui pourrait tirer profit de cet article, et n'ont déclaré aucune autre affiliation que leur poste universitaire.




Leave a comment

You must be logged in to post a comment.